Premiers secours canins

Les premiers secours canins

Aujourd’hui, nous revenons vers vous avec un article un peu spécial. Moins léger que nos autres articles, mais tout aussi important.

En effet, nous estimons qu’il est très important de savoir prodiguer les gestes de premiers secours à votre animal de compagnie.

Parce que même en vacances avec votre chien, en randonnée ou en promenade, votre chien ou un autre chien peut être victime d’un malaise ou d’un accident.

Il y a quelques années, j’ai suivi une formation « initiation au secourisme canin et félin » que j’ai jugée très utile et intéressante.

Je vous en partage ici quelques bases.

Mais avant toute chose, vous pouvez télécharger la check-list des essentiels à avoir dans votre trousse de secours juste ici 👇

Donner l’alerte

Appeler un  vétérinaire

Que dire ?

Se présenter

Dire au secouriste quels gestes avez-vous déjà effectués.

Si d’autres risques potentiels peuvent subvenir

Faire le bilan

Circonstanciel

Je suis

Je  fais

Je demande

Je vois

Vital

Saignement

Étouffement

Réaction

Respiration

Présence d’un pouls ?

Lésionnel

Présence d’une fracture

Déformation d’un membre

Vomissements

Fonctionnel

Couleur des muqueuses

Couleur des urines

Température si vous pouvez la prendre : 38.5 pour un chien

L’étouffement

L’animal essaye de vomir, il creuse l’abdomen, l’air ne passe plus et ses muqueuses deviennent bleu.

Conduite à tenir :

Vérifier dans la gueule de l’animal si l’objet est accessible

Si ça n’est pas le cas :

Débarrasser l’animal de tout objet qui pourrait le déranger

Lui mettre la tête vers le bas

Comprimer la cage thoracique de votre toutou pour provoquer l’expulsion du corps étranger

Les saignements importants

Protéger l’animal

Rechercher  la plaie

Arrêter le saignement par compression naturelle si vous l’avez trouvée

Idéalement, mettre en place un tampon relai  pour se dégager de l’animal et le conduire le plus rapidement possible chez un vétérinaire.

Les plaies

S’il s’agit d’une plaie grave :

  • Stopper le saignement comme vu précédemment
  • Protéger avec un linge propre
  • Transporter l’animal chez le vétérinaire

S’il s’agit d’une plaie simple :

  • Laver et rincer la plaie au moins deux fois
  • Désinfecter : ne surtout pas utiliser de Biseptine chez votre animal, c’est un poison !
  • Protéger avec un pansement
  • Surveiller votre animal
  • Contrôler la plaie et le pansement toutes les 24h
  • Aller chez le vétérinaire s’il n’y pas de signe d’amélioration : les plaies des animaux s’infectent très vite.

Les brûlures

Une brulure chez un chien est toujours dangereuse, vous devrez toujours y prêter attention !

Le risque d’une brûlure :

  • Infection
  • Détresse respiratoire
  • Perte de mobilité
  • Décès

Veillez à refroidir la plaie avec des l’eau froide mais non glacée, jet fin, durant 10 à 15 minutes.

Couvrez la plaie

Allez chez votre vétérinaire

Les cas particuliers :

  • Attention aux hydrocarbures et autres solvants.
  • Lavez à l’eau savonneuse toute surface qui a été en contact avec l’un de ces produits, la bouche comprise car l’animal s’est certainement léché.
  • Rincez soigneusement
  • Demander un avis médical et surveillez votre animal

Les malaises

La torsion d’estomac

Comment l’éviter ?

  • Pas d’activité physique après le repas de votre chien, même un transport en voiture peut être dangereux
  • Attendre le retour au calme avant de donner à manger
  • Ne pas laisser boire ou manger trop vite
  • Mettre les gamelles au sol, éviter qu’elles soient en hauteur
  • Éventuellement fractionner les repas et humidifier les croquettes si vous avez un chien à risque

Les signes de la torsion d’estomac :

  • Détresse respiratoire
  • Détresse cardiaque
  • Votre chien va essayer de vomir sans y parvenir
  • Il va baver, être anxieux et agité

La torsion est une urgence vétérinaire !! Entre les premiers symptômes et le décès de votre chien, il y a deux heures.

Courez sans tarder chez un vétérinaire.  Couchez votre animal sur le flan droit, étirez sa tête et dégagez sa langue.

Le coup de chaleur :

Les espaces confinés, le manque d’aération, un effort en pleine canicule ou une hydratation insuffisante sont autant de raisons qui peuvent mener votre animal au coup de chaleur.

Si votre chien halète, il vous semble fatigué et apathique, ses muqueuses sont rouge vif, il souffre certainement d’un coup de chaleur.

  • Conduisez votre animal dans un lieu ventilé
  • Faites baisser sa température avec un bain ou une douche et/ou mettez indirectement de la glace sur ses artères fémorales ou jugulaires.
  • Ne laissez jamais votre chien dans une voiture
  • Évitez les activités aux heures les plus chaudes
  • Permettez-lui d’avoir toujours accès à de l’eau propre et fraîche

Il s’agit également d’une urgence vitale !!

Les maladies

Les morsures de tiques

L’Ehrlichiose

Maladie qui provoque fièvre, anorexie, gêne respiratoire et ganglions gonflés. Elle se développe dans les 10 à 20 jours après le contact avec la tique.

Maladie de Lyme

Elle provoque lésions articulaires, fièvre, ganglions. Les premiers symptômes apparaissent dans les 2 à 5 mois après la morsure. Si le contact est inférieur à 48h, le risque reste modéré.

La piroplasmose

Provoque une fièvre, des urines couleur café au lait, une apathie, des vomissements, des muqueuses  pâles.

Les symptômes interviennent de deux jours à 7 jours jusqu’à 2 mois après la morsure.

Les piqûres de moustiques :

La Leishmaniose provoque un amaigrissement progressif, des lésions cutanées ulcérantes surtout au niveau des muqueuses et des oreilles, une dermatite sèche avec chute de poils, des griffes anormalement longues, des saignements de nez répétés et impressionnants.

Également, votre chien boit beaucoup et urine souvent.

Les envenimations

En cas de morsure de serpent ou d’araignées venimeuses:

Vous devez calmer votre animal, appliquer du froid sur la morsure, immobiliser le membre touché, désinfecter la plaie, transporter l’animal dans une couverture et le conduite rapidement chez un vétérinaire.

Ne cherchez pas à inciser la plaie, à aspirer le venin, à poser un garrot ou à faire courir le chien (ce qui accélérerait la diffusion du venin).

Les chenilles processionnaires :

Véritable fléau depuis quelques années, elles représentent un réel danger pour nos animaux de compagnie.

Leur soie urticante contient du venin.

Si elle rentre en contact avec les muqueuses de votre chien (ou votre chat), rincez abondamment la bouche avec un mélange d’eau et un peu de bicarbonate de soude pour enlever les poils urticants. Conduisez rapidement votre animal chez un vétérinaire.

En effet, le contact avec les muqueuses de votre animal provoquera brûlure de la gueule, de la langue, de l’œsophage, de l’estomac, des douleurs, une salivation.

Votre chien encourt la mort.

Les batraciens :

S’il y a en revanche un danger qui est plus méconnu, ce sont les grenouilles et les crapauds !

Hé oui, si votre animal de compagnie prend dans la gueule ou consomme un batracien, il peut risquer la mort car leur peau est enduite d’un venin.

Votre animal risque de saliver, de vomir, de marcher de façon anormale, d’avoir des convulsions.

Rincez à grande eau la gueule de votre chien et courez en urgence chez un vétérinaire.

Les intoxications

Elles peuvent être alimentaires comme le chocolat, végétales comme beaucoup de plantes retrouvées à Noël, médicamenteuses, dues à des hydrocarbures ou des produits ménagers.

Par précaution, veillez toujours à mettre en hauteur les médicaments, plantes, aliments dangereux et produits dangereux.

Si toutefois votre animal viendrait à être intoxiqué, mesurez les dégâts, et téléphonez à un vétérinaire afin de suivre ses instructions.

Pensez au centre antipoison.

Les atteintes traumatiques

Si votre chien tombe ou se blesse lors d’une randonnée par exemple, il peut risquer une plaie ou une hémorragie interne ou externe, des atteintes ligamentaires, une déchirure musculaire, une fracture, une entorse…

Dans ces cas, calmez votre animal, effectuez un bilan complet et alerter.

Ne mobilisez votre animal que si vous y êtes obligé.

En cas de transport, immobilisez le membre atteint avec une attelle ou transportez votre animal sur un plan dur si possible.

L’animal inconscient qui respire

Suite à l’une des problématiques rencontrées précédemment, votre animal peut être inconscient, mais respirer.

Il ne réagit plus à vos stimuli, mais sa cage thoracique se soulève, ou vous sentez de l’air sortir de sa truffe.

Protégez le, retirer harnais et collier.

Mettez le en position latérale de sécurité et alerter !

La PLS chez le chien :

Mettez votre animal sur le flanc droit, tête étirée vers l’avant, bouche ouverte.

La patte avant droite doit être tendue vers l’avant tandis que la patte avant gauche doit être étirée vers l’arrière.

L’animal inconscient qui ne respire plus

Ayez les mêmes réflexes que précédemment s’il est inconscient.

Si vous ne voyez aucun mouvement ou ne sentez aucun flux d’air sortir de sa bouche, pincez le « raphé médian », qui est « l’entre deux narines » et tirer la  langue de votre animal.

Contrôlez la présence d’une activité cardiaque.

Mettez votre animal en PLS et débutez le massage cardiaque

Le massage cardiaque chez le chien :

Bras tendus

Épaules au dessus du thorax

Doigts relevés

Talon de la main au contact seul du thorax

Alternance de 30 massages et de deux insufflations

Amplitude de 4 à 5 cm pour les grandes races

Positionner les mains sur 1/3 du thorax pour les petites races, les chiots ou les chats.

Concernant le volume d’air insufflé, arrêtez-vous lorsque vous voyez le thorax de l’animal se soulever

Les applications et numéros d’urgence à connaître et télécharger

L’application Allovetodom est une plateforme nationale vous permettant de prendre rendez-vous en ligne et gratuitement avec un vétérinaire à domicile, et ce peut importe où vous vous trouvez.

L’application Liv’vet vous permet de consulter en vétérinaire en quelques minutes, en ligne. Ce vétérinaire pourra vous aiguiller sur les actions à mener et la conduite à tenir face à l’animal ayant un problème de santé.

Vous pouvez aussi composer le 3115 qui est une ligne strictement dédiée aux urgences vétérinaires des chiens, chats et NAC.

En conclusion

Et voilà, nous avons partagé avec vous nos connaissances en premiers secours canins.

Mais bien sûr, nous espérons que vous n’en aurez jamais besoin et que tout ira toujours pour le mieux pour vos animaux de compagnie.

Longue vie à nos compagnons à 4 pattes et…santé ! 🥂

premiers secours canins
Related Posts
Comments
pingbacks / trackbacks

Leave a Comment